LI CHEVALIER

LI CHEVALIER

Eloge des brumes

 

《Éloge des brumes  》   

 

..."Même  la transcendance de l'invisible n'est plus inquiétante. Car elle ne surplombe plus ce monde, mais l'ouvre vaguement sur l'insondable comme les formes du paysage se fondent au loin dans les brumes; ceux que, par habitude de traduction, nous dénommons<Immortels> sont simplement désignés en chinois comme des <hommes de la montagne> disparus par enfouissement dans ses replis ennuagé s, ou se perd le regard, et qui font sa <grandeur> inépuisable et sa plénitude. ”  F.Jullien

 



15/02/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres